Nous utilisons des cookies pour vous proposer un contenu personnalisé, offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux et analyser le trafic sur notre site.

En poursuivant votre navigation sur notre site Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à lire notre Politique de Confidentialité.

Le fabricant de gaz industriels Messer renforce sa position de leader dans la province chinoise du Hunan

Bad Soden/ Francfort-sur-le-Main (Allemagne) – 26 juillet 2016

 

Messer a mis en service avec succès une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air tels que l’oxygène, l’azote et l’argon dans la ville de Hengyang au sud de la Chine. En parallèle, la plus grande entreprise de gaz industriels dirigée par son propriétaire a signé un contrat de 15 ans avec le fabricant de cathodes de cuivre Minmetals Copper (Hunan) Co.,Ltd, pour la fourniture d’oxygène et d’azote gazeux. « L’investissement à Hengyang va renforcer notre position de leader dans la province du Hunan. De plus, la coopération avec Minmetals est en accord avec notre stratégie visant à diversifier l’activité pipeline en Chine. », explique Werner Hickel, PDG de Messer en Chine.

La nouvelle unité de séparation d’air a une capacité de production par heure de 22 000 Nm3 d’oxygène et de 44 000 Nm3 d’azote — soit le volume d’environ 6 millions de ballons de baudruche. C’est le deuxième site de production de ce type dans la province du Hunan. Le premier site de production, situé à Xiangtan, a été construit en 1998 par Messer.

Minmetals Copper a ouvert à Hengyang un nouveau site de production ayant une capacité annuelle de 100 000 tonnes de cathodes de cuivre. Les besoins en gaz industriels qui en résultent sont couverts par Messer depuis juin 2016. C’est par pipeline que le spécialiste des gaz industriels fournit de l’oxygène et de l’azote gazeux au fabricant de cathodes de cuivre.

Dans des fours de fusion, le minerai de cuivre est transformé en matte de cuivre — la matière première qui permet de fabriquer les cathodes de cuivre. L’oxygène est utilisé pour augmenter de façon significative la température dans les fours de fusion et ce faisant, enlever les impuretés contenues dans le minerai de cuivre telles que le soufre. L’azote est utilisé lors du brassage de la matte de cuivre dans un four rotatif à anodes afin d’empêcher toute oxydation du cuivre.