Internet explorer not supported - Please switch to Edge, Firefox, Chrome, Opera or other browser and improve the safety of your navigation

Menu de Navigation

Le CO₂ supercritique pour réaliser des extractions vertes - Messer France SAS

Fil d'Ariane

Extraction verte par CO₂ supercritique

Extraction verte par CO₂ supercritique

Grâce à son pouvoir solvant modulable, le CO₂ supercritique permet de purifier des composés ou d’extraire de nombreuses molécules comme des principes actifs.

Applications imbriquées

Chimie - Plastiques

Extraction verte par CO₂ supercritique

L’extraction par CO₂ supercritique est une alternative qui permet :

  • de purifier des matières premières en retirant des molécules indésirables (ex : pesticides naturels, trichloroanisole), sans laisser de résidus de solvant.
  • d’extraire des principes actifs, des arômes, des parfums, des colorants naturels ou encore des huiles essentielles sans dénaturer l’extrait.
  • de nettoyer, de dégraisser ou encore de décontaminer des matériaux (plastique, textile, laine, pièces métalliques, matériel médical).

Le pouvoir solvant du dioxyde de carbone supercritique peut être facilement ajusté en modifiant légèrement la température et la pression, permettant ainsi d'extraire des molécules spécifiques.

 

Le CO₂ supercritique : qu’est-ce que c’est ?

Au-delà d’une température de 31°C et d’une pression de 74 bars, le CO₂ atteint le 4e état de la matière : l’état supercritique. Entre l’état gazeux et l’état liquide, il possède alors des qualités nouvelles et agit comme un solvant polyvalent. À l’état supercritique, le CO₂

  • a une faible viscosité, inférieure à celle des liquides
  • dispose d’une meilleure diffusivité qu’un liquide
  • conserve les propriétés d’un solvant liquide
  • a une tension de surface nulle

Grâce à sa diffusivité élevée, il peut pénétrer au cœur de la matière qui contient l’élément à extraire, aussi appelée matrice, et pourra dissoudre la molécule souhaitée pour ensuite l’extraire. De plus, le procédé se faisant à basse température, l’extraction par CO₂ supercritique est respectueuse des produits et préserve leurs propriétés.

Cette méthode remplace ainsi l’utilisation de solvants organiques tels que l’hexane ou l’acétone, nocifs pour l’homme et l’environnement.

 

Les domaines d’application

La grande polyvalence du CO₂ supercritique le positionne comme un solvant de choix pour les applications de nombreux secteurs, qu’il s’agisse d’obtenir des molécules à valeur ajoutée, de purifier des composés ou encore de nettoyer et décontaminer des matériaux.

Agroalimentaire

Arômes

Chanvre / CBD

Chimie

Cosmétique

Nutraceutique

 

Parfumerie

Pharmacie

Plastique

Textile

Industrie

Médical

 

Les avantages de cette solution

  • Solvant vert polyvalent rendant possible l’extraction de molécules variées
  • Préservation de la qualité des produits grâce à une extraction à basse température
  • Pas de résidus de solvant dans l’extrait à valoriser ou la matrice purifiée
  • Le dioxyde de carbone est inerte, inodore, non inflammable et ne laisse pas de traces
  • Solvant réutilisable facilement et immédiatement
  • Peu de perte comparé à un solvant traditionnel
  • Pas de déchets générés
  • Coût d'exploitation moindre
  • Rendement élevé

 

Pourquoi le CO₂ supercritique est-il qualifié de solvant vert ?

Le CO₂ commercialisé par Messer est un produit de récupération : il s’agit d’un coproduit généré au cours de certains procédés industriels. Nous récupérons ce gaz brut dans nos usines dédiées, puis le purifions, le liquéfions, le contrôlons et l’analysons. Le CO₂ devient alors une ressource qui peut être valorisée dans une logique d’économie circulaire grâce à de nombreuses applications. Dans le cas de l’extraction par CO₂ supercritique, il permet de remplacer l’utilisation d’autres solutions d’extraction moins respectueuses de l’environnement, des opérateurs et des consommateurs.

Pour garantir un approvisionnement de proximité, sûr et fiable, Messer France a diversifié son sourcing et récupère le CO₂ brut depuis 4 sources :

Production d'hydrogène

Industrie chimique

Bioéthanol

Production d'engrais

 

Le saviez-vous ?

En tant que solvant, le CO₂ supercritique permet également :

  • d’usiner des pièces
  • de réaliser une chromatographie supercritique
  • de teindre du textile sans utiliser d’eau