Le groupe Messer

Messer est la plus grande entreprise de gaz industriels et médicaux dirigée par son propriétaire : Stefan Messer.

Créé en 1898, Messer compte parmi les leaders de l’industrie des gaz industriels et médicaux, et agit dans 31 pays en Europe et en Asie, ainsi qu’au Pérou et en Algérie avec plus de 60 sociétés opérationnelles. Les activités internationales sont gérées depuis le siège à côté de Francfort-sur-le-Main. Les départements centraux de la logistique, de l’ingénierie et de la production ainsi que les technologies d’application sont, quant à eux, pilotés à partir de Krefeld. 

Pour en savoir plus sur notre groupe (chiffres clés...), n'hésitez pas à consulter notre site corporate (Anglais-Allemand) : messergroup.com

 

 

Historique

  1. 1898

    Le début et une croissance rapide

    Tout commence en 1898 à Francfort avec Adolf Messer et la fabrication de générateurs d’acétylène et d’appareils d’éclairage sous le nom Frankfurter Acetylen-Gas-Gesellschaft Messer & Cie. Peu de temps après des produits pour le coupage et le soudage s’y ajoutent ainsi que des unités de séparation d’air pour fabriquer de l’oxygène; l’entreprise s’agrandit notamment grâce à la création de filiales au niveau national et international.

    L’exploitation des marchés à l’étranger continue avec succès après la Première Guerre mondiale, permettant à Messer & Cie de vite se remettre de la crise économique mondiale, pour finir par complètement cesser tous les sites de production durant les dernières semaines de la Seconde Guerre mondiale.

    Mais Adolf Messer réussit à revitaliser les relations de longue date avec les partenaires à l’étranger, à créer une nouvelle base de confiance et ainsi remettre le cap vers la réussite.

  2. 1964

    En route vers une entreprise mondiale

    En 1953, Adolf Messer confie la responsabilité de l’entreprise à son fils Hans Messer. Sous le nom de Adolf Messer GmbH, l’entreprise peut désormais participer à la forte conjoncture des années 1950 et au miracle économique.

    La croissance de cette époque est non seulement marquée par des secteurs clés tels que la sidérurgie et la construction navale, mais aussi par de nombreuses créations de filiales et d’entreprises participantes à l’étranger. Comme dans les années 60, cette croissance atteint les propres limites de l’entreprise, la Adolf Messer GmbH fusionne en 1965 avec des parties de la Knapsack-Griesheim AG pour devenir la Messer Griesheim GmbH. Hans Messer devient Directeur Général, et sous sa responsabilité, l’entreprise poursuit son expansion dès 1966 vers l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord tout en profitant avec succès des synergies de la fusion. Ce succès est alors basé sur les gaz industriels et l’acquisition de nouveaux clients grâce au développement de nouvelles applications pour les gaz comprimés, les mélanges de gaz et les gaz spéciaux.

    La récompense de ce travail s’obtient en 1978, quand le chiffre d’affaires mondial de la Messer Griesheim GmbH franchit le cap d’un milliard de deutschmarks; seulement six ans après, en 1984, il s’élève déjà à 1,7 milliard de deutschmarks.

  3. 2003

    Le futur, le retour d’une entreprise familiale

    En 1993, après neuf autres années couronnées de succès, Hans Messer se retire de la Direction Générale et confie la responsabilité de l’entreprise à un Directeur étranger à la famille qui avait jusque là encadré avec succès les affaires de Messer aux États-Unis. Il mise sur une stratégie de mondialisation agressive qui échoue et qui, en 1999, entraîne une correction significative de la politique d’entreprise de Messer Griesheim.

    En parallèle de l’évolution dans le groupe multinational Hoechst qui se concentre sur ses activités de base comme l’industrie pharmaceutique, l’agrochimie et la chimie industrielle, et qui écoule sa majorité de 2/3 à Messer Griesheim, Stefan Messer décide cette même année de sortir la filiale Messer Cutting & Welding de la Messer Griesheim GmbH. Un an plus tard, cette entreprise fusionne avec l’entreprise Castolin Eutectic en Suisse pour devenir le groupe Messer Eutectic Castolin dont la famille Messer détient 36 % des parts. Encore deux ans plus tard, une partie de la famille Messer décide de reprendre la responsabilité pour l’entreprise Messer sous la responsabilité de Stefan Messer. En 2004, trois ans après que Hoechst cède ses parts à des investisseurs financiers, la famille Messer rachète toutes les parts de l’entreprise. Pour financer ce rachat, les sociétés en Allemagne, en Angleterre et aux États-Unis sont vendues à des confrères. En 2004, Stefan Messer crée la Messer Group GmbH avec son siège social près de Francfort.

    Messer redevient alors un gazier industriel géré à 100 % par son propriétaire. En 2005, la famille rachète aussi les parts du groupe Messer Eutectic Castolin. C’est ainsi que la famille récupère ce que Adolf Messer avait créé il y a plus de 100 ans et ce que son fils avait fait développer avec succès. Depuis 2008, Messer commercialise à nouveau des gaz industriels sous sa propre marque sur le marché allemand. Du coup, l’entreprise retrouve les valeurs qui lui ont permis de s’agrandir et qui le caractérisent : le sens des affaires, la richesse de l’imagination, le sens des responsabilités, la vision à long terme, le courage, la justesse et la cohérence.

  4. 2015

    Expansion en Asie du Sud Est

    Chez Messer, nous avons naturellement défini des objectifs. Nous voulons devenir un des leaders de l’industrie des gaz industriels en Europe et Chine. Nous voulons développer de nouveaux marchés. Avec nos partenaires et entreprises, nous voulons réaliser de nouvelles synergies et fournir un support compétent, novateur et fiable à encore plus de clients. Autrement dit, nous voulons être le premier choix pour les clients et les salariés.

    Nous nous efforçons de réaliser le développement et la croissance durable qui nous permettront, dans un premier temps, de conserver notre identité et continuer de travailler comme nous l’avons toujours fait, et dans un second temps de préserver nos valeurs et continuer de les mettre en pratique. Le tout en conservant notre indépendance en tant qu’entreprise.

    Réaliser nos objectifs ne sera pas une tâche facile — il s’agit d’un délicat équilibre entre le passé et l’avenir, entre chiffres et valeurs, entre un sentiment de responsabilité et du courage. C’est un voyage à ne pas faire seul, mais en équipe — en tant qu’équipe de direction, avec des partenaires et les collègues ayant l’expérience nécessaire et la compétence dans leur domaine de responsabilité et se faisant confiance mutuellement. Avec des responsabilités claires et une distribution appropriée des tâches.