Des gaz industriels pour optimiser la fabrication du papier

Du marbré jusqu’au journal quotidien, le papier est produit dans des qualités et pour des applications très variées. Et pourtant, ces différents types de papier ont un point commun : pour leur fabrication, il faut de grandes quantités d’eau, d’énergie, de produits chimiques et de différentes matières auxiliaires, outre les matières premières telles que le bois ou le vieux papier.

Et voilà qu’entrent en jeu le savoir-faire et les gaz Messer, en offrant des alternatives à la fois écologiques et efficaces, qui répondent aux besoins de l’industrie papetière. Messer France a ainsi développé un panel d’applications des gaz, en particulier autour du CO2 et de l’oxygène :

  • Amélioration du lavage de la pâte
  • Contrôle du calcium libre
  • Neutralisation du pH, en process ou sur les rejets en eau
  • Oxycombustion
  • Nettoyage cryogénique

Contrairement aux gaz de l’air (azote, oxygène, argon, dont la matière première est inépuisable – l’air qui nous entoure), le CO2 commercialisé par Messer est un produit de récupération. L’industrie chimique (engrais, bioéthanol, etc), lors des nombreuses réactions inhérentes à ses procédés de fabrication, rencontre la création d’un co-produit fatal : le CO2. Messer récupère ce gaz de ces rejets industriels concentrés, puis le purifie, le liquéfie, le contrôle, l’analyse et le loti pour des applications particulières. En remplaçant par exemple des acides nocifs pour l’environnement, le CO2 est ici valorisé et s’inscrit dans une optique de développement durable.

Le plus de Messer : Une équipe d’ingénieurs dédiée aux applications pour cette filière, qui apporte son expertise pour l’utilisation du CO2 en process et accompagne nos clients dans la mise en œuvre de ces solutions – consultation, conception de l’équipement, etc.

 

Nos applications en détail