Extraction au CO2 à l’état supercritique

 

Au-delà de 31 °C et de 74 bar, le CO2 atteint l’état supercritique, 4e état de la matière entre liquide et gazeux. Il agit alors comme un solvant à « géométrie variable » et permet d’extraire différents constituants. Cette méthode remplace l’utilisation de solvants tels que l’hexane, nocifs pour l’homme et l’environnement, dans la purification de composés chimiques, l’extraction de principes actifs ou d’huiles essentielles.

Les avantages de ce système :

  • Solvant naturel « à géométrie variable », rendant possible l’extraction de molécules variées
  • Préservation de la qualité des produits grâce à une extraction à basse température
  • Le dioxyde de carbone est non toxique, inerte, inodore et bactéricide
  • Peu de perte comparé à un solvant traditionnel
  • Coût moindre
  • Rendement élevé

Le plus de Messer : une halle technologique à Mitry-Mory où nos clients sont en contact direct avec nos ingénieurs spécialisés dans l’agroalimentaire et ont la possibilité d’effectuer des essais.